English
Fabrication d’unités hydrauliques, pneumatiques
et distributeur industriel

Informations techniques

 

Conception du système

Il y a évidemment peu d'intérêt à discuter la conception d'un système qui a opéré de façon satisfaisante pour une période de temps. Cependant, des procédures peu complexes telles que la relocalisation d'un système ou le changement d'une composante peuvent causer des problèmes. Pour ces raisons, les points suivants devraient être considérés.

  • Chaque composante d'un système doit être compatible et former une partie intégrale du système. Par exemple, un format de filtre inadéquat à l'entrée de la pompe causera de la cavitation, et subséquemment endommagera la pompe.
  • Toutes les lignes doivent être de la bonne dimension et libres de courbes restrictives. Une ligne de dimension insuffisante ou ayant des courbes restrictives provoquera une baisse de pression dans la ligne.
  • Certaines composantes doivent être montées dans une position spécifique par rapport à d'autres composantes ou lignes. Le bâti d'une pompe par exemple, doit toujours être rempli de fluide pour fournir la lubrification.
  • L'addition de points de lecture de pression n'est pas essentiel pour l'opération, mais diminuera le temps de recherche de problèmes.

Connaître le système

Probablement que la meilleure aide à la recherche des problèmes est la connaissance du système. La construction et les caractéristiques d'opération de chaque système devraient être bien comprises. Par exemple, on sauvera un temps considérable en localisant un solénoïde défectueux, sachant qu'une valve directionnelle contrôlée par un solénoïde peut être activée manuellement.

D'autres méthodes qui faciliteront la connaissance du système, et possiblement la vie utile de celui-ci suivent:

  • Connaître la capacité du système.

Chaque composante du système possède un taux maximum soit de vitesse, torque ou pression. Charger le système au-delà de ces spécifications augmente simplement la possibilité de bris et diminue la durée de vie utile du système.

  • Connaître les pressions correctes d'opération.

Toujours ajuster et vérifier les pressions en utilisant une jauge. De quelle autre façon pouvez-vous savoir si la pression d'opération est au-dessus de la pression maximum des composantes du système? Si les pressions correctes d'opération ne sont pas clairement indiquées sur le plan hydraulique, les règles suivantes devraient s'appliquer: La pression correcte d'opération est la pression minimum qui permettra des performances adéquates du système et en même temps, demeurera en dessous des spécifications maximum des composantes du système. Lorsque les pressions correctes ont été établies, les noter sur les plans hydrauliques pour références futures.

  • Connaître les bons niveaux de signal, feedback, et les ajustements de système de servo contrôle.

S'ils ne sont pas spécifiés, les vérifier lorsque le système fonctionne correctement et les noter sur les plans hydrauliques pour références futures.

Développer des procédures systématiques

Analyser le système et développer une séquence logique pour l'ajustement des valves, les arrêts mécaniques, les entrebarrages et les contrôles électriques. Le traçage des chemins de débits peut souvent être accompli en écoutant pour le débit dans les lignes, ou les palper pour la chaleur.

Développer un guide de recherche de problèmes avec causes et effets. Le temps initial consacré à un tel projet peut sauver des heures lorsque le système est en arrêt pour bris.

Reconnaître les indications de problèmes

 

L'habilité à reconnaître les indications de problèmes dans un système spécifique vient généralement avec l'expérience. Cependant, quelques indications générales de problèmes peuvent être discutées.

  • Chaleur excessive est synonyme de malfonctionnement. Un accouplement mal aligné met une charge excessive sur les roulements et peut être rapidement identifié par la chaleur générée. Une ligne de retour au réservoir sur une "relief valve" plus chaude que normal indique une opération fonctionnant à l'ajustement de la valve.

Les fluides hydrauliques qui ont des viscosités basses augmentent les possibilités de fuites internes des composantes et une augmentation de chaleur en résultera. La cavitation ou une pompe qui glisse, génère aussi de la chaleur.

  • Le bruit excessif signifie: usure, mauvais alignement, cavitation ou air qui s'infiltre dans le fluide. Un fluide contaminé peut bloquer le tiroir de la soupape de sûreté"relief valve". Ce bruit excessif peut être le résultat de filtres sales, fluide sale, viscosité du fluide élevée, vitesse excessive de la commande, bas niveau de réservoir, lignes d'admission lâches, ou des accouplements usés.

Entretien

Trois simples procédures de maintenance ont le plus grand effet sur la performance, l'efficacité et la vie d'un système hydraulique. La simplicité de ces procédures peut être la raison de leur oubli. Que sont-elles?

  • Maintenir propre une quantité suffisante de fluide hydraulique du bon type et de la bonne viscosité.
  • Changer les filtres et nettoyer les "strainers".
  • Garder toutes les connections serrées, mais pas au point de les distortionner pour que l'air soit exclu du système.

 



Tous droits réservés 2009 Steke - Création sites web Montréal